Sortie à Groix (octobre 2015)

Premier jour, mer calme...

Premier jour, mer calme…

Un petit compte rendu de la virée à Groix s’impose … car un bon petit groupe du club s’est armé de courage pour aller défier les épaves locales.

Les plongées

Quels souvenirs, l’eau verte, les épaves, les bancs de poissons … les petites galères et les jolies surprises … allez je vous en raconte-une ou deux histoire de vous planter le décors.

Une mise à l’eau pas très conventionnelle

Lors d’une plongée je me mets à l’eau avec mon éternel binôme photographe dont je tairais le nom pour ne pas porter atteinte à sa réputation mais vous avez déjà tous compris qu’il s’agit de C….B…. (non pas la carte bancaire tant appréciée de nos amis banquiers membres du club), bon si vous ne savez pas qui c’est, tant pis pour vous.

Exemple d'un bout qui conduit à une épave ...

Exemple d’un bout qui conduit à une épave …

Donc en bon plongeurs aguerris que nous sommes on s’immerge proprement, enfin, non, là pour cette fois une petite galère fait qu’on perds 2 minutes en surface pour régler un tuyau de détendeur, un masque ou je ne sais plus quelle bricole qui dérange. Bref, au moment de descendre pour de vrai on a perdu le visuel sur le bout qui matérialise l’épave … et il y a un peu de courant. Comme la veille on a vu que le courant de surface pouvait être différent du courant de fond on est tip top super heureux quand on arrive sur du sable et qu’aucune épave ne tends les bras à nos deux appareils photos affamés …

Et là, c’est le genre de dialogue de la 5° dimension, “hum, t’a pris le cap toi ?” … “heu, oui et non, je dirais que c’est par la” … ha … bon, ben, de toute façon on est coincés , soit on remonte et c’est terminé pour la plongée, soit on se déplace au fond et si on trouve l’épave tant mieux et sinon … ben tant pis, au bout du temps que le DP nous a donné on remontera, parachute, procédure normale et petite mise en boiboite par les copains du club, “c’est qui, qui a perdu l’épave”, (on entends déjà les moqueries). Ok, c’est ça qui est bien de plonger avec un binôme en qui on a confiance et qui est sur la même fréquence. Nous voilà donc sur un cap “à peu près par là”, avec le courant on avance un peu en crabe mais pas comme des forçats à la recherche d’une épave.

Non, non, non, il en faut beaucoup plus pour nous inquiéter, nous on prends des photos, même si la péloche ressemble fort à la collection de “ceci est un grain de sable avec 10.000 copains grains de sables” (on est une bande de … pardon, c’est la narcose ?) … finalement au bout de quelques minutes on trouve des “machins” plantés dans le sol … c’est fous comme le fond de l’eau réserve des surprises.

20151003-sagc-plongees_groix-056

Un “truc” planté dans le sable…

20151003-sagc-plongees_groix-057

Au pied du “truc”, ça fourmille de vie, les bio sont gâtés …

20151003-sagc-plongees_groix-060

Zoomez un peu pour voir les anémones en bas à droite …

 

 

 

 

 

 

 

 

Et comme on est pas sur de trouver autre chose de tout le reste de la plongée on scrute tous les détails, par exemple sur la 2° photo vous avez vu les anémones ??? hein … ben non, je vois toto(f) (nom maquillé pour respecter son anonymat) qui se fixe tel un fox-terrier qui viens de trouver sa proie … je le connais bien moi mon binôme-photo-bio-aquariophile pour savoir que quand son petit coeur commence à battre comme ça c’est qu’il a trouvé un truc … et voilà 5 ou 10 bonnes minutes utilisées pour analyser centimètre par centimètre ce truc qui regorge de choses magnifiques.

Bon, une fois qu’on en a fait 10 fois le tour et qu’on a bien perdu notre sens de l’orientation, on lève la tête, décide d’aller “par là” complètement au pif, et je vous jure que trois coups de palmes plus tard je vois un banc de tacauds … et qui dit banc de tacauds dit épave … paf, on l’a sous les yeux, et les rayons des phares des copains confirment, on est bien arrivé à destination.

Là c’est une sorte d’extase, le nirvana du plongeur perdu, le truc qui fait que tout à coups on a un bon coup de pression en moins, on sait qu’on va remonter dans la zone normale, qu’on a d’autres plongeurs du club pas loin … bref, le niveau de sécurité est passé de normal à confortable …

Les chaudières de l'épave

Les chaudières de l’épave

20151003-sagc-plongees_groix-085

Une palanquée qui remonte (le long du bout) juste au dessus de nous

 

 

 

 

 

 

 

Moi je ne dirais qu’un truc c’est “merci tacaud”.

Une plongée qui aurait pu être sportive … mais non

Dernier jour, le gros temps se lève, je crois même qu’on a un avis de “grand frais” pour le lendemain, bref, notre jeune DP est inquiète pendant tout le trajet pour aller sur l’épave prévue, il commence à y avoir de la houle (environ 1m de sud) … et on se rends bien compte que ce semi-rigide est vraiment sous motorisé, on en sera d’autant plus certain au retour !

Bref, une fois arrivé sur zone, on doit attendre, un bateau est déjà là et il lance ses plongeurs. On tourne autour pendant une vingtaine de minutes, je crois entendre un copain dire un truc du genre “c’était bien la peine de se lever aussi tôt” et un autre lancer un “pourquoi vous m’avez pressés au petit dej, on était laaaaâââââââaaarge” … bref, tourner autour avec la mer qui se forme, le ciel gris/sombre n’est pas pour faire remonter le moral de notre DP qui hésite à nous envoyer sur une autre épave plus abritée.

Je crois qu’elle n’a pas l’habitude de recevoir un groupe de gaulois qui ont été à l’école du bassin d’Arcachon … car lorsqu’elle tente un timide “on pourrait aller ailleurs” nos responsables lui répondent un “heu, c’est pas 1m de houle qui va nous arrêter tu sais, on a déjà plongé dans bien pire que ça” …

Finalement c’est ok, tous les plongeurs de l’autre bateau sont remontés, c’est à nous, palanquée par palanquée elle nous drope sur la zone juste à proximité de la bouée de repérage de l’épave. Mon célèbre binome Xtof et moi, avons comme lourde responsabilité de partir en dernier et de décrocher le bout de la bouée avant de remonter … comme elle nous mets une pression d’enfer nous décidons de ne pas prendre nos appareils photos.

Hé voilà l’erreur, la mer était super calme dès 3m de profondeur, la visi était pas pire que les autres jours et surtout on a pu voir des choses … que je rêve de prendre en photo, en particulier des salpes sous toutes leurs formes au palier … en cours de dégustation par des méduses ou des petits poissons, des rubans de 2 ou 3m de long … bref une fois de retour à bord on a pleuré tout ce qu’on a pu.

C’est finalement le trajet Aller et surtout Retour qui a été le plus sportif, on s’est mis à trois contre la console centrale pour éviter que les vagues n’empêchent notre DP de piloter … une belle sortie, belle plongée mais un bateau vraiment sous motorisé, on a tous eu l’impression d’être sur une sorte de radeau qui se traînait pour rentrer au port.

La vidéo de Jérôme vous donnera un bel aperçu de tout ça :)

Un scoop: Le président est (enfin) étanche

Merci Jacques, sans toi ça ne serait probablement pas arrivé … mais Daniel a été étanche pendant quelques heures pour cette sortie :p

L’album photo et la vidéo

Les photos de Léa sont dans l’album photo du site : Photos de Groix par Léa

Et la vidéo de Jérôme est ici : https://www.youtube.com/watch?v=x2xew9r16Iw&feature=youtu.be et comme toujours vous pouvez venir avec votre clé usb au club pour copier la vidéo en haute qualité directement.

Et une vidéo oubliée sur le disque dur d’Éric est également disponible ici :

 

Le cadre

Le club dans lequel nous sommes “descendus” regroupe toutes les activités liées à la mer, de la voile à la plongée sous marine !

Vous reprendrez bien un peu de … pour faire passer tout ça ?

Encore une fois la convivialité et la bonne ambiance était au rendez-vous…. n’oubliez pas que c’était la période de la coupe de Rugby … je dis ça, je ne dis rien, mais si vous regardez bien quelques photos il y a des détails :)

20151002-sagc-plongees_groix-03220151003-sagc-plongees_groix-000

 

 

 

 

 

 

20151003-sagc-plongees_groix-010

20151003-sagc-plongees_groix-001

Quelques photos des RIPES 2015
Quelques épaves au large de Groix (photos de Léa)

Contact Info

SAGC Plongée

Piscine de Cestas

Numéro de club FFESSM: 02330146

Email : contact@sagc-plongee.fr